J’ai survécu à ma première BEAST ! #SPARTANDOLOMITI

Oui, oui! Je l’ai fais, j’ai survécu à ma première BEAST SPARTAN RACE! J’ai en effet, au dernier moment, j’ai décidé de rejoindre Alleghe dans les Dolomites pour participer à ma première Spartan Race Beast  inscrite dans les Mountain Series Spartan Race. 


J’ai décidé de raconter mon histoire mais aussi de la montrer parce qu’une course d’obstacles ce n’est pas juste en chier pendant des heures… c’est aussi vivre un moment unique de partage! Retrouves cette vidéo unique à la fin de l’article. 

En bref


Les plus :

  • 4h27 pour réaliser 23km D+1900
  • 10ème de ma catégorie, mon premier TOP 10 sachant que je n’ai jamais fais de trail running donc je suis plutôt fier.
  • Seulement 30 burpees, un échec seulement au javelot
  • Un décor magnifique

Les moins :

  • Une légère douleur à la cheville sur la descente après le 19ème kilomètres.
  • Au bout de 2 heures d’efforts les premières crampes sont arrivées et ne m’ont jamais quittées…

L’enfer du dénivelé


Bon, parlons concrètement des points essentiels de cette course… Il faut savoir qu’au 11ème kilomètres on retournait à peine dans le village, donc une belle descente, une belle belle montée et une belle belle belle descente tout ça, en 11km et on rebelote jusqu’au 23ème (22 si tu fais pas de zigzag dans les montées et les descentes).

Avant le 11ème km

Dans le sas de départ, la tension monte, la course commence dans 300 mètres de montée qui seront suivi par 2 / 3 km de descente. Histoire de se mettre direct dans le bain. Spartan Race Italy nous avait dévoilé une partie du parcours avec les dénivelés qui nous attendaient trois jours avant la course, mentalement on savait à quoi s’attendre.

Suite à cette première descente, on le savait, la première grosse montée qui durera très longtemps se présentait à nous… Ce que Spartan n’avait pas mentionné par contre c’est l’emplacement des obstacles, oui faut pas déconner non plus hein..

300m plus loin après le début cette première montée apparaît le memory test, qu’il faudra évidement répéter en italien, et oui… sinon c’est pas drôle : 462-EPHEBEN-5725. Le pire dans le Memory Test est que nous avons dû le garder en mémoire pendant surement 19km… Tu me diras, ça m’a fait une belle occupation pendant les montées.

Sur cette partie du parcours, je me prends 30 burpees sur le javelot à cause d’une simple précipitation… En effet celui-ci était positionné à la fin d’une grosse montée et je devais être trop excité à l’idée de redescendre, je ne vois que ça comme explication logique… Suite à ça, énorme descente pour rejoindre le village, oui il fallait s’y attendre…

Après le 11ème km

Pour fêter le 11ème km, on a eu le droit à un retour dans le village avec comme obstacles, le Rope Climbing, le Multiring et le Balance beam. Rien à signaler à ce moment là… Sauf après le passage du Balance Beam apparaît face à nous la deuxième montée… Là, c’était très dur, mais vraiment. J’étais pris de crampes dans les cuisses, dans les mollets et mes cuisses étaient vraiment vraiment fatiguées…

Mais bon, j’occupais mon esprit en chantant des chansons (Zaho, c’est chelou, Shake too booty,..), en me répétant mon Memory code en italien et en français… Cette deuxième  montée semblait interminable… Tellement que régulièrement je devais m’arrêter 2 secondes, regardais le magnifique paysage et repartais. C’est malheureusement là que j’ai perdu beaucoup de temps… Mais j’ai vraiment puisé dans toutes mes forces. (Si tu as d’autres idées pour occuper son esprit n’hésites pas en commentaires…). J’ai réussi tous les obstacles, même la Slack line alors que j’avais des crampes très handicapantes…

A cause du dénivelé important et surtout de l’inclinaison, les portées comme le chain carry et le sand bag on est été raccourcis, dieu merci! En revanche l’Atlas dans la dernière descente m’a semblé pesé 1 tonne, vraiment.

Je suis plutôt très satisfait de mon parcours mais durant la dernière  descente, j’ai réalisé que j’en demandais énormément à mes articulations, ma cheville droite a commencé à me faire mal… Mais j’ai ralenti un peu l’allure pour sauver un peu mes appuis ce qui m’a valu un temps plus long à l’arrivée mais j’ai réussi à ne plus avoir mal pour le run final.

Pour conclure


  • Je traverse la ligne d’arrivée en 4h27, je m’étais fixé un objectif de moins de 5h donc j’en suis très content.
  • J’arrive 10ème de ma catégorie, chose à laquelle je ne m’attendais pas non plus.
  • Je suis content de réaliser le potentiel que j’ai alors que j’ai pas suivi un entraînement spécifique pour une Mountain Series, il est tant de commencer à s’y mettre sérieusement. L’année prochaine sera mon année!

Morzine arrive dans deux jours, les jambes auront à peine eu le temps de se remettre, mais en attendant, j’ai fais un magnifique Best Of avec mes teammates de folie!

 

Best Of Video


Regarde la vidéo de mon séjour dans les Dolomites :

spartan_race_beast_alleghe
SPARTAN RACE DOLOMITI

 

olympus beast logo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s